Pour la 4ème année est engagé au collège Jean-Baptiste Clément le projet « Histoire et mémoire de la Shoah », à destination de tous nos élèves de 3ème. Outre le programme d’Histoire, le projet repose sur des lectures de témoignages, la rencontre de témoins survivants et comme point d’orgue, la visite des camps d’Auschwitz-Birkenau, en Pologne, où périrent un million et demi de personnes.

Ce travail de recherches et de rencontres est fondé sur la conviction que la Mémoire du plus grand génocide de l’Histoire ne peut constituer un simple « enseignement », ni même un « devoir », pour reprendre l’expression moderne. Ce doit être avant tout une connaissance et une compréhension, les plus intimes possibles, de ce que fut en Europe il y a moins d’un siècle, l’assassinat d’un peuple entier.

Le voyage d’étude à Auschwitz proposé à tous les élèves de 3ème est la clé de voûte de ce projet ; il n’en n’est pas la fin. Chaque année, les élèves doivent se faire à leur tour passeurs de mémoire, pour comprendre, informer, transmettre, expliquer. Pour rendre hommage aussi. Pour ce faire, nous avons choisi cette année d’initier un travail qui sera de longue haleine,  en partant sur les traces des 42 enfants assassinés par la barbarie nazie et dont le nom figure sur la plaque commémorative de notre collège.

Patiemment, pas à pas, les élèves s’approprient les sources historiques trouvées trouvées dans les différents sites d’archives disponibles en région parisienne Et reconstituant l’histoire locale, précise, de chacun de ces enfants, ils rendent un hommage posthume à ces 42 jeunes vies volées, qui furent celles d’élèves de leur quartier, de leur collège, et qui moururent bien souvent plus jeunes qu’eux. Reconstituant ces histoires intimes aussi, à la lumière de leur voyage d’étude et de leurs connaissances, les 3èmes découvrent à quel point « la distinction entre nos histoires de familles et ce qu’on voulait appeler l’Histoire, avec sa pompeuse majuscule, n’a aucun sens » : les histoires de ces quarante-deux familles brisées sont l’Histoire de la Shoah.

Le but de ce travail est que ces histoires particulières leur permettent d’appréhender intimement et de s’approprier une des plus sombres pages de notre Histoire collective, pour leur permettre, aussi, d’éclairer leur avenir.

Les travaux des élèves se trouvent dans la rubrique « Mémoire » ; cette partie du projet n’ayant vu le jour qu’au cours de cette année scolaire 2016, nous ne présenterons cette année le parcours de trois enfants seulement : Robert Handfus, déporté à l’âge de 8 ans, et deux frères, Charles et Jacques Wodka, respectivement âgés de 9 et 7 ans. La rubrique sera ensuite étoffée année après année.

Nous souhaitons enfin remercier la Fondation Seligmann, la Marie de Paris et la Mairie du 20ème arrondissement qui, par leur soutien et leur implication, rendent chaque année ce projet possible et pérenne.

Merci aussi aux membres du Comité « Ecole de la rue Tlemcen », à l’origine de la pose des plaques commémoratives dans toutes les écoles parisiennes, pour leurs témoignages, leur soutien, leur aide et conseils précieux et tout leur investissement au service de la Mémoire.

Mathilde Bourgain, Christine Chenu, Stéphanie Convertino, Chafika Mazroui-Amara,

 

LogoSeligmann                                                    MairiedeParis

 

Cette année encore, nous exprimons notre sincère reconnaissance aux institutions qui nous ont apporté leur soutien ainsi qu’à celles et ceux dont la présence, l’appui et l’accompagnement nous ont permis de mener sur toute une année scolaire ce parcours d’histoire et de mémoire.

Stéphanie Convertino (Lettres modernes)

Christine Chenu (Histoire)

Mathilde Bourgain (Sciences physiques)

Pour leur soutien financier, nous remercions :

  - La Mairie de Paris et sa direction des affaires scolaires (DASCO), particulièrement Alexandra Cordebard adjointe à la Maire de Paris en charge des affaires scolaires.

 MairiedeParis

 - La Fondation Seligman

LogoSeligmann

Et le Foyer socio-éducatif du collège Jean-Baptiste Clément, PARIS 20ème.

 

 

Pour nous avoir soutenus et accompagnés :

La Mairie de Paris qui nous a invités à la remise de la médaille du Grand Vermeil dans la Salle des fête de l'Hötel de Ville le 27 janvier dernier,

La Mairie du 20e arrondissement qui nous a associés aux commémorations du 26 janvier et accueillis dans ses salons d’honneur le 4 mars. Notamment : Frédérique Calandra, maire du 20e arrondissement ; Thierry Blandin, adjoint en charge de la mémoire, Karim Ainaoui, chargé de mission prévention et sécurité à la mairie du 20ème

Un grand merci à André Berkover, Rainer Höss et l'historien Tal Brutmann, d'avoir répondu présents aux sollicitations de l'équipe de la Matinale d'Europe 1 et d'avoir accompagné l'un des deux groupes lors du voyage d'étude aux camps d'Auschwitz.

A nouveau des remerciements émus et l’expression de notre immense respect à Henri Borlant, qui a, cette année encore, témoigné devant tous nos élèves à la Mairie du 20ème arrondissement. Un grand merci aussi aux membres du comité "Ecole de la rue Tlemcen" qui sont intervenus dans notre établissement, et font tant pour la Mémoire de la déportation dans notre arrondissement.

Merci aussi à l'équipe de La Matinale d'Europe 1, Thomas Sotto et Laurent Delpech notamment, qui ont organisé la venue d'André Berkover, de Rainer Höss et de Tal Brutmann, lors du voyage d'étude aux camps d'Auschwitz du 16 janvier 2015.

Nous tenons enfin à remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui, au collège Jean-Baptiste Clément, ont soutenu ce projet et y ont participé, notamment : Thierry Sahuc Principal, Virginie Ducarme, Laura Mougel, Pierre Breton, Rosa Mendès, Pierre Dauphin, Chafika Mazroui-Amara et Angela Lugrin.

 

LE PARCOURS DE MÉMOIRE MENÉ CETTE ANNÉE (2014-2015) SUR LA SHOAH EST UN TRAVAIL D’HISTOIRE ET DE MÉMOIRE QUI A MOBILISÉ SUR L’ANNÉE LES PRESQUE CENT ÉLÈVES DES QUATRE CLASSES DE 3ÈME DU COLLÈGE JEAN-BAPTISTE CLÉMENT (PARIS XXÈME).

Stéphanie Convertino (Lettres modernes)


Nous souhaitions non seulement valoriser un sujet fondamental - qui dépasserait la simple évocation dans un programme scolaire d’un drame passé – et engager, sur le long de l’année, une approche interdisciplinaire qui rompe un peu avec le cloisonnement des enseignements mais aussi favoriser une réflexion morale et citoyenne qui donnerait tout son sens à notre travail d’histoire et de mémoire.

C’est pourquoi le voyage d’étude à Auschwitz nous a tout de suite semblé aussi essentiel que l’étude historique, la lecture des grands témoignages et la rencontre avec des rescapés.

Il existe des réticences, des débats sur la pertinence d’un tel voyage pour des élèves de 3ème mais, modestement, en ayant conscience du peu de poids à la fois de notre expérience et de notre parole en la matière nous avons décidé de les surmonter, pour la troisième année consécutive – un projet équivalent ayant déjà été mené en 2012-2013.

Le collège est le lieu où toute une génération se fréquente avant les divisions liées à l'orientation en fin de 3ème, il est encore parfois le lieu d'une réelle mixité. C’est le cas dans notre collège, classé en ZEP. Les élèves ne sont pas trop jeunes. A 14 ans ils ont au contraire l'âge des premières réflexions et interrogations importantes qui structurent largement celles et ceux qu'ils deviendront.

Nous croyons que le voyage d’étude à Auschwitz, largement préparé par un travail de contextualisation historique et de fréquentation des témoignages, marque durablement la mémoire de nos élèves, y compris sur un plan émotionnel, et qu'en cela non seulement il donne du sens à notre travail mais il participe grandement à construire leur maturité de futurs adultes, de futurs citoyens ; à les faire grandir en somme.

Ce site internet rend compte en partie du travail et des réflexions engagées.

LES GRANDES ÉTAPES

- décembre 2014 : Travail de contextualisation historique et de découverte des documents en Histoire et en Français - Visite au Mémorial de la Shoah et rencontre avec d'anciens déportés - Rencontre avec les membres du comité "Ecole du comité Tlemcen".

- 15-16-17 janvier 2015 : 

Voyage d’étude à Auschwitz. Parcours sur les traces de la vie juive à Cracovie (Podgroze et Kazimierz), visite du site et du musée d’Auschwitz-I puis du site de Birkenau. 

70 élèves, répartis en deux voyages ont été concernés. La participation financière demandée aux familles s’élevait à 140 euros (hors aides sociales) par élève.

Le premier groupe a été accompagné dans son parcours par un ancien déporté, André Berkover, le petit-fils du commandant Höss, Rainer Höss, qui s'engage maintenant dans le combat contre le nazisme dans toute l'Europe et Tal Brutmann, historien. Tous trois sont venus à l'invitation de l'équipe de la Matinale d'Europe 1, qui a suivi nos élèves dans ce voyage.

- Lundi 26 janvier 2015 :

Invitation par la Mairie du 20ème arrondissement des 95 élèves de 3ème du collège aux cérémonies de commémoration organisées pour la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité (Cérémonie d’hommage au square Edouard Vaillant puis à la mairie du 20ème avec les élu-e-s et le Comité Tlemcen)

- Mardi 27 janvier 2015:

Invitation à l'Hotel de Ville par la Maire de Paris et son adjointe déléguée aux affaires scolaires, Alexandra Cordebard, pour la remise de la Médaille du Grand Vermeil de la Ville de Paris à tous les survivants parisiens de la Shoah.

Cérémonie de commémoration au collège : intervention dans toutes les classes du collège des élèves de 3ème pour une heure banalisée sur la Shoah. Echanges entre pairs autour de la citoyenneté, de l'antisémitisme et de toutes les formes d'exclusion et de discrimination.

- 29-30-31 janvier : voyage du deuxième groupe

- Mardi 10 février 2015 : Rencontre de tous les élèves de 3ème avec Henri Borlant dans les salons d’honneur de la mairie du 20ème arrondissement, en présence de Thierry Blandin adjoint à la Maire en charge de la Mémoire et du monde combattant.

- avril-juillet 2015 : travail d’écriture et d'enrichissement du site internet.

 

 

 

Le parcours de mémoire mené cette année (2013-2014) sur la Shoah est un travail d'histoire et de mémoire qui a mobilisé; sur l’année les presque cent élèves des quatre classes de 3ème du collège Jean-Baptiste Clément (Paris XXème)

Stéphanie Convertino (Lettres modernes)

et Guillaume Delmas (Histoire-Géographie)

 

Nous souhaitions non seulement valoriser un sujet fondamental - qui dépasserait la simple évocation dans un programme scolaire d’un drame passé – et engager, sur le long de l’année, une approche interdisciplinaire qui rompe un peu avec le cloisonnement des enseignements mais aussi favoriser une réflexion morale et citoyenne qui donnerait tout son sens à notre travail d’histoire et de mémoire.

C’est pourquoi le voyage d’étude à Auschwitz nous a tout de suite semblé aussi essentiel que l’étude historique, la lecture des grands témoignages et la rencontre avec des rescapés.

Il existe des réticences, des débats sur la pertinence d’un tel voyage pour des élèves de 3ème mais, modestement, en ayant conscience du peu de poids à la fois de notre expérience et de notre parole en la matière nous avons décidé de les surmonter, pour la deuxième année consécutive – un projet équivalent ayant déjà été mené en 2012-2013.

Le collège est le lieu où toute une génération se fréquente avant les divisions liées à l'orientation en fin de 3ème, il est encore parfois le lieu d'une réelle mixité. C’est le cas dans notre collège, classé en ZEP. Les élèves ne sont pas trop jeunes. A 14 ans ils ont au contraire l'âge des premières réflexions et interrogations importantes qui structurent largement celles et ceux qu'ils deviendront.

Nous croyons que le voyage d’étude à Auschwitz, largement préparé par un travail de contextualisation historique et de fréquentation des témoignages, marque durablement la mémoire de nos élèves, y compris sur un plan émotionnel, et qu'en cela non seulement il donne du sens à notre travail mais il participe grandement à construire leur maturité de futurs adultes, de futurs citoyens ; à les faire grandir en somme.

Ce site internet rend compte en partie du travail et des réflexions engagées.

Les grandes étapes

- 1er trimestre : Travail de contextualisation historique et de découverte des documents en Histoire et en Français.

- Lundi 27 janvier 2014 :

Invitation par la Mairie du 20ème arrondissement des 95 élèves de 3ème du collège aux cérémonies de commémoration organisées pour la journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité (Cimetière du Père Lachaise : dévoilement de la plaque à la mémoire des 11400 enfants juifs déportés de France en présence notamment du Recteur de l’Académie de Paris ; Cérémonie d’hommage au square Edouard Vaillant puis à la mairie du 20ème avec les élu-e-s et le Comité Tlemcen)

- 30 janvier-3 février 2014 :

Voyage d’étude à Auschwitz. Parcours sur les traces de la vie juive à Cracovie (Podgroze et Kazimierz), visite du site et du musée d’Auschwitz-I puis du site de Birkenau.

76 élèves, répartis en deux voyages ont été concernés. La participation financière demandée aux familles s’élevait à 100 euros (hors aides sociales) par élève.

- Mardi 4 mars 2014 : Rencontre de tous les élèves de 3ème avec Ida Grinspan et Henri Borlant dans les salons d’honneur de la mairie du 20ème arrondissement, en présence de Pascal Joseph, alors adjoint à la Maire en charge de la Mémoire et du monde combattant.

- avril-juillet 2014: travail de conception et d’écriture du site internet.

 

 

Nous exprimons notre sincère reconnaissance aux institutions qui nous ont apporté leur soutien ainsi qu’à celles et ceux dont la présence, l’appui et l’accompagnement nous ont permis de mener sur toute une année scolaire ce parcours d’histoire et de mémoire.

Stéphanie Convertino (Lettres modernes)

Guillaume Delmas (Histoire-Géographie)

 

Pour leur soutien financier, nous remercions :

 logoremerciements

- La Mairie de Paris et sa direction des affaires scolaires (DASCO), particulièrement Colombe Brossel alors adjointe au Maire de Paris en charge des affaires scolaires.

 

 - La Fondation pour la mémoire de la Shoah

 

 

- La Fondation Seligman

 

Et le Foyer socio éducatif du collège Jean-Baptiste Clément

 

Pour nous avoir soutenus et accompagnés :

Danièle Hoffman-Rispal, alors députée de  la 6ème circonscription de Paris (11ème-20ème arrondissements).

La Mairie du 20e arrondissement qui nous a associés aux commémorations du 27 janvier et accueillis dans ses salons d’honneur le 4 mars. Notamment : Frédérique Calandra, maire du 20e arrondissement ; Anne-Charlotte Keller, alors adjointe en charge des affaires scolaires, Pascal Joseph, alors adjoint en charge de la mémoire, ainsi que Jean Massiet et Paul-Alexandre Degruelle, chargés de mission.

L’Union des anciens déportés d’Auschwitz.

 

A nouveau des remerciements émus et l’expression de notre immense respect à Henri Borlant et Ida Grinspan, qui ont témoigné devant nos élèves et qui ont été comme des guides de cette année scolaire.

 

Nous tenons aussi à remercier chaleureusement toutes celles et ceux qui, au collège Jean-Baptiste Clément, ont soutenu ce projet et y ont participé, notamment : Mathilde Bourgain, Christine Chenu, Claire Gousseau, Angela Lugrin, Julien Tauziède.

 

Et enfin, pour nous avoir accompagnés en 2012-2013, quand nous menions pour la première fois le projet, un grand merci à :

Olivier Bardy qui a participé au voyage d’étude à Auschwitz et a réalisé un court-métrage avec les élèves de la 3ème C;

Annette Wieviorka qui avait accepté en 2013 de rencontrer nos élèves pour une conférence-débat.

 

Pour le plaisir de la rencontre : un salut amical à Chafika Mazroui-Amara qui a fait le lien et à Valérie Siddahchetty (agence callisens) pour son aide précieuse et sa disponibilité dans la construction de ce site.

Stèle

 

 

 

Go to top